Pause blabla

Pour parler en toute simplicité de ce qui nous passe par la tête et le cœur, rire ou vider son sac au gré de nos humeurs...
 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le voyage de la marraine d'Ambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Régine
Admin
avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 14/05/2008
Age : 41
Localisation : 74

MessageSujet: Le voyage de la marraine d'Ambre   Lun 23 Fév - 18:31

L'aventure continue...

En Bolivie.
Que raconter et que décrire quand je suis encore toute émue de ce que je vois...Bon, allez, je me lance...
Tout á commencé au sud de la Bolivie á Tupiza. Pour y arriver, ça a été une ascension de plus.... et aussi pour me lancer, après, toujours plus haut á la découverte du sud-Lipez ( Lipez=caché en Quechua). Ce fut 4 jours où ma tète était dans les nuages et ou je pouvais presque toucher les étoiles...Des sommets á plus de 5000 mètres...!!! Y'a de quoi avoir la tète qui tourne, non!?! Dans cette région ou on peut admirer le sommet des montagnes, le soleil tabasse la peau et lorsque qu'il joue á cache cache...j'en ai la chaire de poule...Frrrroid!!!! Mais pas froid aux yeux! Les yeux grand ouverts pour traverser ces immenses espaces qui me laissent rèveuse. Un endroit aride voir hostère et paradoxalement attirant... un voyage sur la lune, mars ou Jupiter???...j'hésite.
Des troupeaux de Llamas, des moutons et son berger, seuls au milieu des montagnes.
Des traversées de cols ou la vue s'y perd, une rencontre avec des geysers bouillonnants et fumants.
Des haltes faces á des lagunas ( petits lacs) de différentes couleurs suivants les mélanges de minéraux la constituant et évidemment selon l'orientation du soleil. Par exemple la laguna verde á 4500m. sa couleur est d'un bleu- vert impressionnant et sur ses bords vole de la mousse écumante. Dans le fond tròne le grand volcan Licanbur et derrière lui se trouve le désert d'Atacama et les côtes du Chili ( que je ne voyais pas logiquement). Plus bas, il y a aussi la laguna hedionda ( qui pue) car elle dégage du souffre. Celle-ci est jaune et des flamands tricolors de James y ont élu domicile ( ILs s'appellent comme Ça mais ils sont blancs et roses). Ces drôles de bêtes habitent aussi la laguna colorada. Celle-ci est rouge telle une mare de sang entourée de volcans également...et c'est vraiment...in-croy-yable!!!.
A part ces lagunas et ses flamands roses il y a les déserts. Un en particulier se nomme le désert de Dali. ET oui, Salvador y est passé et y a laissé son nom car il a été tant inspiré par ce paysage cosmique qu'il en a créé un tableau ( dont je ne connais pas le nom). On se trouve face á un panorama déroutant ou le sable ressemble á une palette de peinture allant du marron au orange. D'énormes pierres coniques viellies et torturées par le vent et par le temps ornent cet univers désertique....Un des plus beau désert!!! mais il y en a d'autres tout aussi réjouissants sauf que là, j'ai écoulé déjà tout mon vocabulaire pour décrire celui-ci!!!
La dernière étape de cette sorte de Paris -Dakar de 3 jours s'est déroulé au Salar de Uyuni. C'est un immense désert de sel de 11 500 mètre carré. Environ 2 départements franÇais pour vous faire une idée. IL n'y a pas intérèt de s'y promener seul au risque de se perdre et mourire de soif car il y fait très chaud avec la réverberation du soleil ( vous imaginer les travailleurs? A l'époque c'était un calvair que d'y travailler pour creuser cette terre de sel afin de le vendre ...ailleurs et en grosse quantité. Actuellement le Salar fournit toujours son sel mais de manière différente...je dirais plus humaine, si vous me suivez...)!!! Sinon, en regardant par terre, on voit que le sel crée des formes hexagonales et quand on lève les yeux vers l'horizon, ce désert de sel offre une vision unique. En fait, c'est tellement plat que l'on peut apercevoir la courbe de la planète!!! Alors je vous laisse imaginer le spectacle d'un lever de soleil!!! C'est vrai qu'il faut se lever tôt pour Ça, mais Ça vaut vraiment la peine...4h00 du matin , le réveil sonne et je me réjouis...sisi!!!....A 6h00 environ, le dieu soleil pointe le bout de ses rayons et je le salue du bout de mes doigts...un peu froids (bein oui!)
Au milieu de ce quasi océan de sel se trouve l'isla del pescado. Les Incas y avaient établit résidence mais je ne vous raconterais pas l'histoire. J'ai juste envie de vous dire que cette île est peuplée d'énormes cactus...majestueux. Les cactus, Ça pique mais qu'est-ce que c'est sympatique!!! IL suffit de les carresser dans le bon sens des aiguilles, sinon...gare au représailles!!! Expérience faite...

Voilá...ma première étape en Bolivie s'arrète à Uyuni et continue à Potosi. Cette ville de type carrément coloniale ( plein de moulures de colonne et de chichi) ,avec une architecture baroque typique du continent ,se situe á 4090 m. d'altitude. Elle est considérée comme la plus belle ville d'amérique du sud mais aussi avec une histoire sacrément pathétique. En fait, Potosi est connue pour ses mines d'argent...Qui y est allé travailler? En tout cas pas les español!!! Des hommes et des enfants y sont morts dans des conditions épouvantables afin d'enrichir d'autres pays comme le Pérou et l'Europe... Vu qu'il fallait plus de bras, des africains y ont été importés ( Bin oui, les personnes qui n'avaient pas d'âme...Ces derniers ont été reconnus par l'églises en 1930 et quelques pour la petite histoire..). Bref, au début du 19èm siecles le filon à commencé á s'épuiser...Cependant des hommes et Leurs enfants,( bien souvent par "loyauté familiale"...de père en fils) , y travailent encore. On peut aller visiter ces mines et se faire sa propre idée sur les conditions mais personellement je n'ai pas trouvé mon intérêt...Cette ville magnifique ne m'a pas séduite... peut être due á son ambiance lourde d'histoire pathétique multipliée á son altitude tirée par les cheveux et ma grosse fatigue et remultiplié par sa température un peu trop basse pour moi.
Malgré tout, j'y ai vécu une partie importante de l'histoire bolivienne. En effet, La nouvelle constitution venait d'être votée et les résultats sont apparus plutôt positivement...enfin, Ça dépend d'ou on se place ( de quel parti on est )!En effet, le président , Evo Moralès, y a proposé plusieurs changements concernants par exemple le droit à l'éducation et à l'intérieur de celle-ci, le devoir d'enseigner et d'apprendre le quechua, le guarani ou l'aymara, suivant la région. En considérant toujours, bien entendu, l'español (inquisiteur selon l'histoire). Juste pour expliquer, ici en Bolivie, il y a je ne sais plus combien d'ethnies différentes ainsi que de langues. Les plus importantes sont 3 citées ci-dessus. De ce fait et heureusement, de plus en plus d'écoles fleurissent dans les régions défavorisée. Des changements ont eu lieu aussi concernant la religion. Les fêtes ancestrales appelées fêtes payennes ont enfin le droit d'apparaître sur le calendrier à côté des fètes chrétiennes...Ça c'est quelque chose et l'église tire un peu la tronche...Ça plaît pas á tout le monde tout Ça!!!...Des changement concernant la politique économique également. Certaines portes boliviennes se ferment face á la grande mondialisation et la Bolivie crie ses droit afin de choisir si elle veut vendre ou non, à qui et comment. En gros, La bolivie affirme ses droits et renforce son identité qu'elle n'a finalement jamais oublié malgré ces siècles de "colonisation".
Ici la vie est plutòt rude et la pauvreté se lit sur les trottoirs...d'après les statistiques, environ 250 enfants meurent par mois faute de mauvais soins...ça fait mal. Je ne vais pas vous faire un dessin. Le fossé entre les gens qui ont de l'argent et les gens qui n'en ont pas est flagrant. Imaginez la petite fille habillée typiquement du coin, avec ses tresses, ses jupons et sa chemise de toute les couleurs qui vient chanteer une petite chanson aux gingos comme moi et qui demande du fric...Il y a d'autre sorte de petit jobs comme cireur de chaussures, vendeurs de bonbons, ect...et tout ceux qu'on ne voit pas. Certains sont frais comme le vent mais d'autre ont un regard déjà vieilli par ce court temps...Bon, voilà, vous pouvez sortir les mouchoirs!!!

Bon...la réalité fait mal et peut déranger. Cependant, la Bolivie est un pays fascinant où les gens sont répartis entre ceux qui sont austères et ceux qui sont sympatiques, curieux sociables ( bon , il y a des cons partout...). Il y règne une ambiance encore "ancestral" car les indiens n'ont jamais tout à fait intégré le christianisme. Ils célebrent par exemple le soleil, la lune...Pachamama Mère-Nature...la nature en gros. Et la magie aussi...genre des embryons de Lama...

Comme je l'expliquais tout á l'heure il y a plusieurs langues en Bolivie. Il y a aussi plusieurs régions bien distinctes. D'abord l'altiplano où on trouve les grands plateaux , les montagnes, les cordillère des Andes.. genre le sud-lipez ou je me suis trouvé en premier. On y parle plutòt le quechua. Il y fait froid toute l'année et le soleil est méchant. Il y a les vallées ou le climat y est plus doux ou encore et entre autre l'oriente ou on parle le plutòt Guarani. La-bas, la végétation est luxuriante et c'est l'amazonie ( mais je n'y suis pas allée car la dengue était présente et franchement, je m'en passe bien!). IL a aussi les Yungas. Cette région se trouve au dessus de La Paz et se situe entre des monts enneigés et l'amazonie. Là-bas, iL y a une petite ville du nom de Coroico et dans la vallée d'en face, un pueblito qui se nomme Tocaña. Ici habite la population afro-bolivienne. Vous vous rappelez? les Africains qui ont travaillé dans les mines á Potosi? Et bien, ils sont tous venus se réfugier ici. IL y a des métissages extraordinaires et les gens sont magnifiques dans tout les sens du termes ( mais c'est vrai, il y a des cons partout, ne vous en faite pas je ne vois pas tout en rose!)...Bref, Juste pour décrire l'ambiance... un petit garÇon vient à notre rencontre, on papote... puis un vieux monsieur arrive et très curieux nous pose transimil questions...il nous raconte qu'ici la culture de coca est la plus importante car elle se ramasse tout les deux mois tandis que le café c'est plus long...et qu'est-ce qu'il y a en Suisse, nous demande-t-il? "Bein...du chocolat." "Ah bon? Vous avez aussi des culture de cacao vous?" "Heu...non....On l'importe et il vient surement d'ici d'ailleurs entre autre...En fait, on produit beaucoup de fromage..". Voilá des petites discussions tout á fait agréable et sans á prioris...

Donc, revenons á nos Lamas. J'étais á Potosi et je patageais l'émotion par rapport à la victoire du Oui concernant les changements de la constitution.
Ensuite direction sur Sucre. Cité aussi colonial où les édifices sont blancs. Non, ce n'est pas parce que la ville s'appelle sucre, rien á voir. En fait la ville est batisée telle quel á cause d'un ancien président...Vous voyez, rien á voir avec le Sucre...juste la politique. Ici, je suis allé au cinéma. Ah ça faisait longtemps! Je suis allé voir " A la caza del nazi". Trés intéressant, je vous conseille. Ça parle de Klaus Barbie. Un mélange réel entre l'histoire en Europe durant la deuxième guerre mondiale et les répercussions qu'on eu lieu en Bolivie...par exemple. Voilá...Une halte dans cette ville au climat plutòt doux ou les enfants se balance des bombes á eau...ètre très attentif et avoir un bon sens de l'humour!!! A part Ça ils jouent partout comme Ça jusqu'au moment du CArnaval qui se déroule entre février et mars suivant où...Un peu de fraicheur, Ça fait du bien et voir des enfants rigoler, c'est toujours un cadeau!!! Et des enfants...je n'en ai jamais vu autant, partout et á n'importe quelle heure...La perception concernant la place de l'enfant en Amérique du Sud n'a rien á voir avec celle que je connais...en tout cas en Suisse.

Depuis Sucre un petit tour au grand marché artisanal de Tarabuco. Ici tout les artisans des régions des alentours se retrouvent tout les dimanche. C'est une tradition dans toute sa splendeur chargée de couleur. Certains ont des chapeaux qui ressemblent á d'anciens casques de soldats sauf qu'ils sont tressés et tous colorés. Les femmes célibataires se reconnaissent á la manière de porter leurs chapeaux. Si il est du côté droit ( je crois) c'est qu'elles sont mariées...et inversément. Les costumes sont d'une grande importance car il marque l'identité de la personne. L'artisanat du textile est ici complètement délirant. Et superbe.....les dessins racontent des histoires où des fables. Le renard et le condore par exemple....
Retour sur Sucre pour repartir à Cochabamba. Ville sans charme mais trés vivante et qui aime ses claxons que mes oreilles n'aiment pas...

_________________
Tristan 15 ans, Aymerick 12 ans , Joachim 6 ans Ambre 4 ans et Ulysse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discutionauquotidien.forumchti.com
Régine
Admin
avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 14/05/2008
Age : 41
Localisation : 74

MessageSujet: Re: Le voyage de la marraine d'Ambre   Lun 23 Fév - 18:31

Aprés Cochabamba, direction La Paz, capitale de la Bolivie. la Paz est une capitale construite par étages dans un espèce de canyon en forme de cuvette et se situe entre 3200 à 4000 m d'altitudes...oulala c'est toujours très haut mais la tète me tourne moins...juste un peu frisquet!!!. Son architecture est donc trés complexe et interessante car il y a un mèlange de style....ÇA va du style hispanique colonial baroque aux grands immeubles vitrés...jusqu'au chaos urbain...une belle cacophonie visuelle, auditive aussi surtout au son des ...klaxons ( et oui, de nouveau, et mes oreilles ne s'y font décidément pas..) et olfactive grace á l'odeur très forte des vieux pots d'èchappements ( atchoum et ourfourf oufrrrr..)!!! A part ça, il y des quartiers á visiter particulièrement celui ou l'on peut aller claquer son budget dans l'artisanat ( encore et encore...mais c'est tellement beau qu'on aimerait tout acheter!..sauf que la raison est lá et la place dans le sac n'y est pas...) et pas loin, la ruelle ou on peut trouver des ingrédients pour la sorcellerie ou la magie. Ça dépend ce qu'on cherche mais en tout cas on peut trouver des embryon de lamas...je crois que Ça porte chance suivant l'incantation...bon j'ai pas essayé....Il y a é normément de choses á découvrir á La Paz ( Paz-paix) mais...c'est une grande ville et personnellement je préfère les pueblitos! Alors...
Un petit tour en direction de Coroico dans les Yungas á 3h00 de la Paz...Ça fait du bien car la faune et surtout la flore sont complétemnet différentes qu'á la Paz....j'y ai presque trouvé la paix! Comme je vous le racontais plus haut, cette région est en fait presque tropicale...donc elle comporte des moustiques, et des sortes de petites mouches jaunes qui sucent le sang tel des petit vampires...miam ( j'avais presque trouvé la paix..)!!! En face de Coroico de l'autre cóté de la vallée , à 3hoo de marche se trouve le petit village de Tocaña...pueblito particuliérement atypique car Afro -Boliviano...ce petit séjour fut un vrai régale malgré les pluies tropicales (donc chaudes) et les petits vampires...Une bonne marche á pied pour rejoindre Coroico depuis Tocaña m'a rappeler que j'avais des bons mollets de Suisse... !!!...Voilà...le petit séjour terminé ( le temps est compté en Bolivie car je n'est droit qu'à 30 jours sinon après...Ça taxe!!!)...
donc retour á la Paz pour se diriger à Copacabana....toujours en Bolivie. (Non Je ne suis pas allée au Bésil qui a une ville du méme nom).
Donc Copacabana...au bord du Lac Titicaca. Au premiers abords...un lac comme j'en connais tant ( bein oui, le beau lac léman!) mais il s'est révelé bien spécial et unique en son genre le lac sacré Titicaca et son île du soleil. DEs magnifiques balades á faire sur un site qui était un lieu de pélerinage pour les Incas. Ici, les fleurs contrastent avec un paysage plutòt sec et donnent un ton tout á fait dépaysant ...ainsi que son mythique coucher de soleil ( presque aussi beau que celui au dessus du lac léman... )...surtout en mangeant une bonne truite bien fraîche et en bonne compagnie...quel bien Ça fait même si le fond de l'air est un peu frais car l'altitude reste toujours très élevée.
Et voilá..les 30 jours sont passés comme une fusée et je n'ai pas eu le temps de tout voir ni de tout profiter...mais c'est comme Ça et il ne faut pas se retourner!!!
Maintenant, place au Perou et direction Cusco. Depuis Cusco...Petit voyage pour découvrir le Machupichu!.... Mais Ça c'est une autre histoire que je viens de vivre d'ailleurs et que je vais digérer tranquillement avant de vous l'écrire!

Voilá...je voudrais vous raconter encore tellement au sujet de cette magnifique Bolivie mais je m'arrète lá car sinon je n'en finirais jamais!!!

_________________
Tristan 15 ans, Aymerick 12 ans , Joachim 6 ans Ambre 4 ans et Ulysse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discutionauquotidien.forumchti.com
Fleur

avatar

Messages : 564
Date d'inscription : 30/05/2008
Age : 48
Localisation : Dans ma maison !!!!!

MessageSujet: Re: Le voyage de la marraine d'Ambre   Lun 23 Fév - 19:42

Et ben, quel récit.... !

tu sais quoi régine... ???
l'année dernière j'ai suivi "Pékin Express" sur M6....
j'étais fascinée par la.... Bolivie !!!! J'ai trouvé ce pays superbe (et dieu sait que l'émission ne montrait pas que "le bon côté"....)
le salar de Uyuni... c'est exactement ce que la marraine d'ambre a décrit !!! C'est d'ailleurs le seul désert salé du monde (mais je crois qu'elle l'a précisé aussi sa marraine !!!), c'est tout plat.... et parait donc immensement GRAND..... !!!

Potosi et ses mines d'argent, M6 nous l'avait montré, les candidats ont passés une journée la bas aussi.... !!!

c'est fou comme je m'en souviens, tant j'ai vraiment aimé ce que j'ai vu....

purée, que j'aimerais faire ce voyage.....

en tout cas, pour moi qui est "vu" ce pays via cette émission, je viens de lire un moment magique qui m'a réellement rappelé ce pays... !
fascinant ce voyage...

elle est partie pour combien de temps ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régine
Admin
avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 14/05/2008
Age : 41
Localisation : 74

MessageSujet: Re: Le voyage de la marraine d'Ambre   Lun 23 Fév - 21:48

Citation :
elle est partie pour combien de temps ???
elle est partie, je sais plus, octo. nov. je crois, et elle reviendra qd elle aura plus de sous...elle a économisé 2 ans.
Oui, j'avais regardé aussi pékin express et trouvé fabuleux les paysages!

_________________
Tristan 15 ans, Aymerick 12 ans , Joachim 6 ans Ambre 4 ans et Ulysse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discutionauquotidien.forumchti.com
laure

avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 42
Localisation : devant mon ordi !

MessageSujet: Re: Le voyage de la marraine d'Ambre   Lun 23 Fév - 23:02

punaise je suis sciée !!! non seulement , bien sur son voyage fait carrément rêver mais en plus quelle écriture !!!!!!!!!! ça c'est du récit study ça fait longtemps que j'ai pas lu un truc aussi agréable (devrait se faire éditer ta cop'!)

eh ben qu'elle profite un max elle a tt compris et bien raison ...
la découverte d'autres cultures et d'autres paysages y a rien de plus beau, ça me rappelle mes impressions sur la Roumanie mm si c'est totalement different mais la découverte et les gens ...
merci Régine C'est vraiment sympa d'avoir partagé ça avec nous

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur

avatar

Messages : 564
Date d'inscription : 30/05/2008
Age : 48
Localisation : Dans ma maison !!!!!

MessageSujet: Re: Le voyage de la marraine d'Ambre   Mar 24 Fév - 12:21

Régine a écrit:
Citation :
elle est partie pour combien de temps ???
elle est partie, je sais plus, octo. nov. je crois, et elle reviendra qd elle aura plus de sous...elle a économisé 2 ans.
Oui, j'avais regardé aussi pékin express et trouvé fabuleux les paysages!

C'est une sacré belle aventure qu'elle est en train de vivre... et quel enrichissement !!!
elle est partie seule ???

je trouve fabuleux de vivre une telle expérience...

bravo et encore merci régine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christelle

avatar

Messages : 741
Date d'inscription : 26/05/2008
Age : 41
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: Le voyage de la marraine d'Ambre   Mar 24 Fév - 13:05

Désolée, j'ai pas le temps de tout lire maintenant (enfin si j'ai le temps, mais si quelqu'un vient ça va pas le faire lol! ).

Je le ferais ce soir ou demain à tête reposée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régine
Admin
avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 14/05/2008
Age : 41
Localisation : 74

MessageSujet: Re: Le voyage de la marraine d'Ambre   Mar 24 Fév - 19:47

Citation :
C'est une sacré belle aventure qu'elle est en train de vivre... et quel enrichissement !!!
elle est partie seule ???
Alors, elle m'a dit qu'elle partait seule, mais à chaque fois qu'elle envoie un courrier elle semble être accompagnée, et bien accompagnée Wink Mais c'est bien probable qu'elle ai trouvé un "chevalier servant", c'est un très belle fille, en plus d'être drôle et intelligente.

Je vous en prie, cela m'a fait plaisir de lire son récit, je me suis dis que peut-être cela vous plairait aussi.

_________________
Tristan 15 ans, Aymerick 12 ans , Joachim 6 ans Ambre 4 ans et Ulysse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discutionauquotidien.forumchti.com
christelle

avatar

Messages : 741
Date d'inscription : 26/05/2008
Age : 41
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: Le voyage de la marraine d'Ambre   Mar 24 Fév - 22:34

Eh ben.....on s'y croirait !

Ta copine écrit très bien, comme dit Laure elle devrait écrire des livres.

ça fait rêver, enfin quoique le froid.... lol! je suis déjà servie lol!

Non sérieux c'est super, on attend le Pérou maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régine
Admin
avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 14/05/2008
Age : 41
Localisation : 74

MessageSujet: Re: Le voyage de la marraine d'Ambre   Jeu 26 Mar - 17:06

Après la Bolivie...L'aventure continue au Pérou...!

Et Ça commence depuis la frontière à Puno, évidement...faire tamonner son passeport et ensuite , tout droit á Cusco. Ce fut un long voyage pour y arriver.... Très peu d'arrêts..un arrèt principal pour réparer une des roue du bus...réparation sommaire!!! Mais finalement nous sommes arrivés á bon port, les fesses un peu applaties, dans cette jolie ville.

Lá bas à 3400 m d'altitude, le froid nous a souhaité la bienvenue ainsi que quelques averses éparses. Et oui, à mon grand regret, c'est la saison des pluies. Mais cela ne nous a pas retenus de faire le tour de la ville et d'y admirer son metissage architectural ainsi que sa vallée entourée de montagnes.
Un peu d'histoire...A l'époque des Incas, Cusco était leur capitale...d'où son nom en quechua ( langue des Incas)... Nombril! Logique, non? Plus tard, les conquistadors españols ont tout fait pour anéantir ce peuple. Ils y sont finalement parvenus á travers les armes á feu. Et oui, les Incas n'avaient pas aquis ce genre d'intelligence cruelle et se sont fait abbattre. Voici un des nombreux exemple de la cruautée du développement. Les españols ont donc gagné leur guerre de cette maniére-lá.
En se promenant donc dans les rues de Cusco, nous pouvons constater des restes de la civilisation Incas se mélangeant á la construction coloniale car les españols ont construit par dessus ou á coté á leur maniére...mais jamais aussi parfaitement!
En effet, les Incas construisaient de manière á ce que leurs édifices supportent les secousses sismiques. Les espanols tentèrent de reprendre les mêmes idées, mais apparement leur intelligence n'équivalait pas à celles des Incas.
De ce fait, les habitants de la ville ont inventé une explication simple et assez humoristique pour expliquer la différence entre les deux architectures. " Voici l'architecture des Incas et celle des Inca-pables" Pas mal non? Personnellement, j'ai trouvé Ça assez pertinent!
Bref, à bas le nationalisme car n'oublions pas que les habitants de Cusco sont la plupart nés de mettissages. Cette ville s'est alors développée à sa manière et il en résulte une douce ambiance. En allant en amont de la ville, afin d'y admirer sa vue d'ensemble, on peut laisser aller son regard se promener, tel un chat, sur un tapis de toits faits de tuiles, jusqu'aux montagnes d'en face. Joli panorama...!

La suite de l'aventure depuis Nombril, c'est sans équivoques le Machu Picchu!
Il est possible de le rejoindre, en passant par monts et par vaux par La vallée sacrée de Incas. C'est avec une voiture tape-cul que nous avons fait le tour de la vallée sacrée qui comporte plusieurs villages où chaqun porte son histoire et ses monuments. Nous avons gouté à ses différentes altitudes qui passent du col enneigé pour rejoindre la haute jungle et ses fleurs exubérantes. Un voyage de quasi une journée où j'ai eu peur pour ma vie! Nous sommes passés très très près des ravins glissants et nous avons frôlé l'éboulement de pierre qui aurait pu écraser une voiture...sensations fortes pour un paysage extraordinaire! Finalement, nous sommes parvenus au bas du site dans une petite ville super-touristique qui s'appelle Agua Caliente (car il ya des source d'eau chaudes ( dont je n'ai pas profiter. eh non, on peux pas tout faire non plus!)). Nous avons décanter une nuit afin de se lever avant l'aube. Au petit matin, nous sommes arrivés, les yeux collés, sur les fameuses ruines du Machu Picchu. A partir de ce moment, nos paupiéres se sont ouvertes bien grandes afin d'admirer cette fabuleuse et impressionante ruine toute en jouant au slalom entre les autres nombreux touristes.

Allez...encore un peu d'histoire...! Environ 1800 personnes y vivaient et tout s'organsait autour du soleil, de la lune et des astres, de la terre et de l'eau. Des experts en constructions ont édifié cette cité tel des génies...tout était pensé pour vivre avec la nature et les dieux.
La citée est perché sur le pent d'une montagne. A l'arrière, la montagne qui a une forme bien spéciale. On peut, en observant comme il faut, deviner la tête d'un homme couché sur le dos. Curieux non? Et bien pas tout á fait car les Incas ne choissaient pas n'importe quel endroit rien et n'était choisit au hasard. IL fallait que le lieu tienne une àme..un dieu, une protection divine. Et tout Ça en fait, rend cet endroit tout à fait attirant. les histoires mystiques des Incas...!

Une autre petite histoire...Ce monument précolombien est resté á l'abandon durant trois siècles jusqu'à ce qu M.Hiram Bingham le découvre. Cependant, le site à cette époque était habité par deux familles d'indiens qui avaient fuis Cusco afin de ne pas payer de lourds impòts...les margoulins! Ils cultivaient tranquillement les terrasses qu'offre cet endrot en toute quiètude. Mais lorsque ce monsieur Bingham arriva, il les envoya habiter plus bas, histoire de s'approprier le monument ...et les lauriers! Il a effectivement fait connaìtre ce lieu magnifique mais a apparement caché énormément d'informations et également certaines valeurs qui étaient y étaient cachés..peut-être un trésor...?! Quoi qu'il en soit, il n'a également pas divulgué qu'avant lui, d'autres personnes étaient venues au Machu picchu et que ces derniers y avaient gravé leur nom en sybole de propriété. C'était certainement des personnes venus se nantir de ses trésors. Plus tard... dès que le Pèrou eu vent de ces importantes informations, il demanda aux Etats Unis ( car M. Bingham était installé lá-bas) de les récupérer, mais le brave américain ne se décida pas á les leur rendre. Actuellement, les Etats Unis sont toujours en possession des ces dernières...Et qui sait d'un trésor....!

Une journée de promenade entourée de ruines superbement conservée et remplie d'histoire...je ne vous raconterai pas ici toutes les partie du monument car c'est vraiment trop long. Désolée pour ceux qui auraient été intéressés!!! Je vous conseille de vous procurer un petit document vous expliquant le principal. En tout cas, après une longue marche à travers l'histoire Incas impregnée dans ces pierres les ombres sont arrivée et il était temps de rentrer. Le soir venus, nous sommes descendus jusqu'à Aguas Caliente en passant par un chemin bordé de la nature ivre de chlorophile...pour arriver exténués jusqu'au lit où une nuit bien méritée nous attendait.

Le lendemain...retour pour Cusco par la même route ou je me suis accrochée á mon siège ce qui m'a vallu une journée de gymnastique abdominale. IL y a des côté positifs finalement!

De retour á Cusco, le froid s'est emparé de ma raison et mon coeur m'a proposé de retrouver le soleil. C'est ainsi que nous nous sommes dirigés vers le nord du Chili afin d'y apprécier le soleil, la chaleur et les plages en passant par le plus aride désert du monde, Atacama. Des paysage superbes rappelant les bon vieux films de west-earn...ou les cactus sont rois!...Je suis donc descendue jusqu'á mon point de départ, c'est-á-dire jusqu'à Santiago afin de m'y reposer un peu, dire au revoir aux personnes que j'ai connues lá-bas et tout particuliérement á mon compagnon de route, traducteur, prof á ses heures, mais surtout compagnon de coeur, mon cactus préfèré!

Voilá que la boucle est bouclée et il est temps de continuer le voyage en direction du Pérou á Lima afin de découvrir ses autres richesses. Cette fois-ci, le trajet s'est fait par voie aérienne car l'idée de refaire le méme trajet ne me plaisait guère. Au lieu de 56 heure de bus, 3 heures ont suffit pour regagner la capitale du Pérou. Arrivée á l'aéroport, de nouveau, le choc culturel ma sauter dans les bras! Quel stress, quelle ville de folie!!! Seule et sans aucune connaissance géographique de la ville, les grandes avenues et les grandes distances m'ont très vite fatiguées.

Le lendemain, je suis donc partie á la recherche de Mére Nature. Un bus m'a promené dans le nord est le Lima, á 12 heure de bus, jusqu'á Tingo Maria. DE nouveau, des paysages enchantants en partant du bord de mer jusqu'aux sommets des montagnes bordées de lacs pour arriver finalement dans une végétation de nouveau abondante. Tingo Maria signifie en Quechua "Belle Dormante" car une des petites chaines de montagnes entourant cette ville ressemble á la silhouettte d'une femme couchée et endormie. Encore bien réflechi mais cette fois-ci, ce ne somt pas les Incas! Ici, il n'y a pas d'architecture coloniale. La ville a plutót l'apparence d'un coin en amazonie avec ses baraquement de ciment et de tóles sales. Pas très esthétique, mais différent de ce que j'avais pu visiter jusqu à présent. L'ambiance de la ville ne m'a pas vraiment envoutante comme pourrait faire croire son nom aux résonnances accueillantes.

_________________
Tristan 15 ans, Aymerick 12 ans , Joachim 6 ans Ambre 4 ans et Ulysse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discutionauquotidien.forumchti.com
Régine
Admin
avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 14/05/2008
Age : 41
Localisation : 74

MessageSujet: Re: Le voyage de la marraine d'Ambre   Jeu 26 Mar - 17:07

Une bourgade intéressante mais où je ne me suis pas sentie vraiment en sécurité. Je pense que devais être lA seule touriste blanche...donc exotique aux yeux de la population masculine! J'ai souvent eu l'honneur á des "mh..que linda" ou á des " mmh...que bonita"...et des regards curieux. En sorte, rien qui ne m'a vraiment donné envie d'y rester. La gente féminine pourra tout á fait imaginer ce que j'ai vécu...rien d'enviant, non?!.......
"Je veux partir d'ici"...je l'ai pensé souvent...Cependant, c'est comme si la divinité de la montagne de la femme endormie avait décidé de mon sort car j'ai été contrainte d'y rester plus longtemps que prévu. Je suis sùre qu'elle a contacté le dieu de la pluie et pachamama. Ils ont manigancé entre eux et se sont comme unis pour m'empècher de prendre un bus et de quitter Tingo Maria. Je vous explique...La pluie est tombée comme vache qui pisse des sauts d'eau, ce qui a provoqué des glissements de terrain qui ont finalement terminés en éboulements de terre sur les routes. Vous aurez donc bien compris que pour finir, les bus ne pouvaient plus circuler! Voilá...j'ai donc finalement pris mon mal en patience malgré que mes nerfs aient été mis á rude épreuve. J'ai trouvé un còté positif á la situation. Ah-ah...ils ne m'auront pas comme Ça! Je me suis reposée, j'ai lu, révisé mon espagnol...
Mais je vous rassure, j'ai vu, goûté et senti de merveilleuses choses lá-bas. J'ai pu aller me promener, entre deux pluies dans un grand jardin botanique où il n'y avait pas énormément de fleurs mais des arbres magnifiques, et, dans cet endroit sécure sans que des malfaiteurs de la jungle ne viennent me molester. Au fur et á mesure, en levant la tète, j'ai eu la joie de suivre des yeux de petit singes sautant de branches en branche tels de écureuils faisant la compétition aux...moustiques! Evidement, les moustiques, je pouvais m'y attendre, mais les singes...ÇA alors! Mon sourire est resté accroché á mes lèvres pendant un long moment me faisant oublier les mauvaises impressions que j'avais pu avoir juqu'ici.

Je vous disais que la ville n'a en soit rien de charmant... néanmoins, en y regardant de plus près...J'y ai découvert un petit marché encore plus vivant que tous ceux que j'avais vu jusqu'ici. En s'y promenant, on découvre bien évidement toutes sortes d'objets et de choses utiles pour tout le monde et pour tous les jours comme ce qu'on achèterait dans un supermarché finalement. Les plus enchantants sont par exemple les secteurs d'épices...des gros sacs de toiles qui en sont rempli et qui laissent dépasser leurs odeurs, leur couleurs... ou encore ceux des légumineuses par exemple...Mais le meilleur, c'est le marché des animaux. On y trouve des poulets ou d'autres sortes de volatilles, des cochons de lait, des pigeons ou encore...le plus fort... des cochon d'indes! Tous sont vivant et on peut les choisir avant le les préparer à la maison histoire de faire un bonne petite popote!!! Désolée pour les proproétaires de ces petites bêtes familières, mais ici (ainsi qu'au Pérou et en Bolivie) c'est un plat national. Je n'y ait pas encore mangé mais je pense que j'y gouterai en Equateur, c'est incontournable je crois...Je vous en donnerai des nouvelles!

Dans la rue, il ya beaucoup de traffic. Seulement, le moyen de transport principal est le taxi et il y en a des tonnes! Par contre les taxi lá-bas ne sont pas des voitures mais des sortes de rick-chow ( presque comme en Asie). C'est l'avant d'une moto qui se termine en charette...c'est un peu tape-cul aussi mais c'est très pratique et tellement bizzare et inconnue pour moi que quand j'y suis montée, c'était comme si j'allais dans un engin de fète forraine! Un moment de détante et pourtant bien accrochée!!!
Cette moto taxi, je l'ai empruntée par exemple pour aller visiter des grottes. Un chemin plein de trous et de flacs longeant les habitations faites de bois et de pailles, joli coin mais très pauvre en somme...Bref, cette grotte m'a réservée un concert juste pour moi! Et oui, vu que j'étais la seule touriste! Je vous explique, dans cette grotte vivent plusieurs sorte d'oiseaux. Des perroquets verts, des sortes de chouettes, d'autres dont je ne me souviens plus du nom et des chauves souris. Imaginez-vous alors la résonnance que produit cette grotte lorsque les oiseaux se causent dans toutes les langues!!! Une symphonie hardo-lyrique de cacophonie m'a souhaité la bienvenue tout en me décoiffant les cheveux de leurs vols éffrennés. Quelle surprise c'était pour moi avec un peu d'effroi quand même...Une fois mes yeux habitués á la pénombre, j'ai pu profiter d'une petite promenade autours des rochers ressemblant á des stalactites ( ou mites...je ne sais plus!). En y regardant de plus près, je pouvais distinguer dans l'ombre quelques frêles mouvements...d'énormes blattes blanches...brrr!!!! Pas de panique! Ces dernières sont indispensables à l'écosystème de la grotte vu le mombre de crottes d'oiseaux par terre...Une très jolie promenade en somme. Mais je ne pensais pas m'arrèter là et j'avais envie de redescendre en ville á pied afin de pouvoir profiter de la végétation, des fleurs et de respirer un peu la liberté. Au bout d'un kilomètre et plusieurs moto-taxi passées...des personnes s'arrêtent et me prie tout á fait aimablement de monter avec eux. "MAis pourquoi?" "Car ce n'est vraiment pas conseillé de marcher seulE dans ces parages"...Je vois...Donc avec un plaisir non-dissimulé que je suis montée et je suis revenue, entière, au petit centre ville.
Il m'était donc difficile de me promener seule sans ètre constament sur mes gardes....un peu étouffant tout Ça! Dommage, dans un si beau coin!

Finalement, je me suis dirigée un jour au Zoo. Ce n'est pas un endroit que je serais allée visitée si je n'avais pas eu autant de temps devant moi, mais puisqu'il en était ainsi...allons-y! Croyez-moi...Triste vision d'animaux enfermés dans de minuscules cages...des singes, des serpents, des oiseaux. Le plus émouvant a été le puma de la jungle....il était obèse!!! Et oui, dans une minuscule cage, sans exercice physique, on est tous à la même enseigne!...

Enfin, au bout de quelques jours d'attentes, la route qui mène à Lima était de nouveau praticable et j'ai alors sauté dans un bus de nuit pour arriver dans la capitale au petit matin. OUffff....J'avais vraiment envie de changer d'air! Dans ce bus, j'ai rencontré une jeune femme accompagnée de sa fille de 4ans. Elle avait l'air vraiment soulagée de pouvoir faire le trajet avec moi ( car je l'aidait à s'occuper de sa fille...et oui, on ne peut pas me refaire!) et personnellement moi aussi. Ainsi, nous n'étions pas seule face á cette horde de stress Péruviens et nous nous accompagnions mutuellement. Le matin nous nous sommes arrètées dans un hotel avant de reprendre la route le lendemain vers le nord jusqu'à Tumbes ( vers la frontière de l'Equateur) où elle me proposait de m'héberger chez elle. Cependant, plus le temps passait, plus je me sentais très mal à l'aise face à cette jeune femme. Son comportement envers sa fille n'était bientôt plus supportable pour moi..." dépêche-toi, sinon je te tape". OUi...vraiment très très difficile...Je vous avoue qu'après 18h de bus jusqu'à Tumbes, je n'étais finalement pas mécontente qu'elle se faufille en direction des taxis sans vraiment me dire quoique ce soit.
Fatiguée, éreintée par ces nuits de bus où j'avais reÇu des coups de pied de fillette endormie...mon bons sens m'a soufflé à l'oreille de vite quitter le Pérou et de chercher la bonne aventure ailleurs...c'est á dire en Equateur!

Voilà, Mesdames et Messieurs, c'est ainsi que mon voyage au Pérou ce termine. Je ne pense pas avoir fait les meilleurs rencontres et je crois vraiment que ce pays mérite d'être visité. Je pense aussi qu'il faut bien choisir sa destination ainsi que la saison car les pluies...non merci!

je finis d'écrire mon récit en Equateur...attendez-vous donc à d'autres nouvelles de ma part...

_________________
Tristan 15 ans, Aymerick 12 ans , Joachim 6 ans Ambre 4 ans et Ulysse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discutionauquotidien.forumchti.com
christelle

avatar

Messages : 741
Date d'inscription : 26/05/2008
Age : 41
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: Le voyage de la marraine d'Ambre   Ven 27 Mar - 10:37

MAGNIFIQUE !!!

Elle raconte tellement bien, on se croirait dans un roman et on s'imagine bien sûr les situations et les paysages.

ça donne envie...

J'attends la suite avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le voyage de la marraine d'Ambre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le voyage de la marraine d'Ambre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit voyage en ........ 1970
» huiles essentielles et repulsif anti moustique ... voyage
» retour du Sénégal...voyage initiatique
» Le Voyage de Nouredine et Noura
» Kids voyage La Normandie et le Mt St Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pause blabla :: Activités diverses :: Livres, films, sorties...-
Sauter vers: